Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

ACIDOOSE-OVERDOOSE

 

 

Poème intégré comme chanson (parlée) dans un morceau de Trance psychédélique

« Tu es l’esclave de ta sombre nature destructrice,

Qui est rongée par nombre de tes propres vices,

Tu te retrouves emprisonnée par ce poison maléfique,

Qui te laisse de profondes empreintes stigmatiques,

Sur ton corps et toute la surface épidermique de ta peau,

Cette substance est devenue pour toi ton principal fléau,

Malgré qu’il métamorphose tes nombreuses peines,

En joies dans un paradis artificiel sans aucune peine,

Qui te permet d’aller bien au-delà des faux-semblants.

En te donnant l’illusion de jouir continuellement et éternellement,

Loin, o très loin de cette société cupide à laquelle tu appartiens,

Où il n’y a ni bontés authentiques, ni espoirs, ni de réelles joies,

Contrairement à ton monde virtuel où règne une certaine foi,

Et dont ses sujets sont libérés de toutes contraintes,

En expérimentant tout sans jamais avoir de craintes,

Mais dont tu n’auras ressenti aucune véritable étreinte,

De leurs corps et de leurs âmes qui se rendent vers l’exil.

Dans un univers en autarcie pour tenter d’être enfin libres,

Malgré l’horreur de leurs nombreuses nuits malsaines,

Qui leur permettent tout de même d’étouffer leur haine,

Sans forcément devoir être continuellement tous en symbiose,

Dans ce monde cruel devenant de plus en plus morose,

Tous ont fait le choix de vivre cette singulière vie,

Sans contrôler leur misérable destinée sans vie! « 

 

 

Rédaction : Alva Mareva

Acidose label©2019.

 

 

Junkie girl
Femme libre…
Que pensez-vous de cet article?
  • inutile (0)
  • ennuyeux (0)
  • utile (0)
  • intéressant (0)
  • Génial (0)
Translate »