Poème des « Raves aux cauchemars »

 

Poème: Des raves aux cauchemars

Drogues de synthèse

« Je suis possédée par ce monde au delà du réel,
Un monde envoûtant mais tellement artificiel,

Qui t’attires uniquement par tes faiblesses,
Mais également par toutes tes tristesses,

C’est tellement magique, il me semble,
De voir des êtres qui me ressemblent;

Tous tristes, sensibles, à la recherche du merveilleux,
Qu’ils pensent tous trouver au-delà des cieux;

Tous attirés par une musique envoûtante,
De diverses notes électroniques possédantes;

Qui les emmènent en état de transe,
Mais qui jouent avec des substances;

Qui toujours les guide et les contrôle,
Et où tout un chacun y joue un rôle;

Ils sont proches d’un monde sans nuages,
Mais ce n’est que le fruit d’un mirage,

Pareil à une hallucination laissée par un trip,
Qui leur donne des rêves qui te leur prennent les tripes,

Un paradis artificiel qui s’est transformé en enfer,
Cette enfer où le seul maitre qui y règne reste Lucifer;

Il guide nos esprits comme des lutins télécommandés,
Qui ne se rendent compte de rien tellement ils sont fonsdés,
De ces substances où leur âmes est emprisonnée,
Et leur corps complètement contaminé;

Par ce poison qui traverse leurs  veines,
En les transperçant sans gène,

Ce poison est le jouet préféré de leur Maitre,
Car il conditionne holistiquement leur être;

Ils sont devenus leurs playmobils,
Qui les manipule tous avec un seul fil,

Qui est ce produit qui en les guidant,
Est totalement rempli de faux semblants,

Et tous les manipule jusqu’à devenir,
Des drogués qui ne peuvent jamais en finir. »

Alva©2008

****Tous les droits réservés pour tous les pays@

 

Que pensez-vous de cet article?
  • utile (2)
  • intéressant (2)
  • ennuyeux (2)
  • inutile (2)
  • Génial (1)
Translate »
RSS
Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram