CHANSON « OVERDOSE » -Des raves aux cauchemars-

Gedicht zur Erinnerung an Raves in Zürich

 

******************************************************

                           

Soirée techno au club l’Oxa à Zurich (club techno sur deux étages)

Où j’ai passé toute ma jeunesse. Un club ouvert tout le week-end non stop, qui faisait after le matin jusqu’à 14h de l’après midi, suivi par une autre after qui se trouvait à 100 mètres de ce club./ Un club de ouf avec une ambiance pacifiste, tous le monde s’aimait, était cool, uni, peace, love et MDMA non stop! Même les femmes s’embrassaient sur la bouche quand elles se faisaient la bise! Tradition suisse allemande, les mecs avec les filles aussi, mais par contre, je ne sais pas pourquoi, jamais les mecs entre eux! Il faut dire que dans la techno, contrairement à la house, y’avais pas de gay mecs.

                             

                           

 ***********************************************************************

Refrain

J’avais tant pris de dose

J’allais vers l’overdose

J’avais été victime des drogues

Dont les substances étaient en vogues

Victime d’un système si dur

 

Couplet (on raconte l’histoire)

Je ne savais que faire
Tellement j’avais souffert
Je me sentais isolée du monde
Que je fuyais comme une onde

Les gens me paraissais cupides
Moi, j’ me sentais vraie, limpide
Les drogués étaient profonds, intenses
Contrairement à ce que les gens en pensent

 

Couplet 

A cause du monde cruel qui les entoure
Les substances leur faisaient faire un détour
Car leur fragilité ne pouvait endurée
La rigueur des gens qui les avais entourés

Me sentant comme eux, j’ devais les fuir

Car leur dépendance pouvait me nuire
Je me retrouvais donc seule et complètement nue
Dans un monde qui me semblait inconnu

Mais maintenant j’étais vraiment trop dedans
Pourtant sans eux, je sentais mon cœur fendant

 

Refrain

J’avais tant pris de dose

J’allais vers l’overdose

J’avais été victime des drogues

Dont les substances étaient en vogues

Victime d’un système si dur

 

Couplet

Je ne me sentais pas du tout prête
A affronter ce monde si bête
Et maintenant ne savant quoi faire
Je ne savais comment m’en défaire
 
Écorchée de ma vie sulfureuse
Je me sentais perdue, malheureuse
Et me retrouvais comme si j’avais neuf ans
Ce trip avait fini par arrêter le temps

 
Refrain

J’avais tant pris de dose

J’allais vers l’overdose

J’avais été victime des drogues

Dont les substances étaient en vogues

Victime d’un système si dur

 

Couplet

J’étais partie dans une lointaine dimension
Le monde matériel était en confusion
Je restais en perdition dans le monde réel
Et dans mon élément dans le monde irréel

Mon esprit avait tellement évolué
Dans ce monde où je m’était envolée
Il me fallait grandir en tant que personne
Seule, au milieu de quatre cent personnes

Mon être n’en fut  plus vraiment le même
Et de ce trip, j’en étais restée candide quand même!

 

Refrain 

J’avais tant pris de dose

J’allais vers l’overdose

J’avais été victime des drogues

Dont les substances étaient en vogues
 
Victime d’un système si dur

 

Couplet

J’étais perdue entre deux chemins
Dont je ne connais ni destin, ni fin

Aboutir à la fin des excès
Qui ne me donnerait plus accès
A la vraie vie, de l’amour authentique
Car mon univers était diabolique

Refrain 

J’avais tant pris de dose

J’allais vers l’overdose

J’avais été victime des drogues

Dont les substances étaient en vogues

« Victime d’un système si dur… »

 

Couplet

Je devais donc dire adieux à mes frères
Aux paradis artificiels aux goûts amers
Qui, dirigés par Lucifer et ses démons
Il finirait par me faire péter les plombs

Car cette vie est contre nature
Et on ne peut vivre sans mesure…

 

Par Alva (dit Lykxie), souvenir d’une vie passée, je dédie cette chanson à tous les raveurs des années 95-2000.

Note : je précise que même si la descente est un cauchemar, à refaire, je revivrai ce paradis artificiel, car j’ai passé de très bons moments… Mais je ne peux faire la promotion de la drogue dans mes chansons, cela va à l’encontre de l’éthique « sociale », même si nous savons tous que le système vend des drogues légales, et bien plus stupéfiantes sur le marché, qui génèrent un manque pire que l’héroïne, tel que le valium par exemple qui comporte des benzodiazépines. Et en réalité, les junkies qui sont marqués en vieillissant, le sont à cause de ces addictologues sans scrupule qui leur refilent des ordonnances de produits chimiques à répétition. Tous ceux, qui comme moi, en sont restés aux produits (et qui n’ont pas pris de médicaments); font tous 20 ans de moins. A croire que le fait d’être désinhibé comme un enfant, conserve l’esprit jeune, et par extension un corps jeune, à l’inverse des médocs qui endorment l’esprit!!!

Tous droit réservé. INPI n° 383679. Reproduction partielle ou intégrale interdite + Certificat de dépôt horodaté N°D32122-16224.

 

Résultat de recherche d'images pour "raves Zurich 1998"

Alva Mareva
Que pensez-vous de cet article?
  • Génial (0)
  • intéressant (0)
  • utile (0)
  • ennuyeux (0)
  • inutile (0)
Translate »