I LOVE TECHNO

De ces sons rythmés continuellement à l’identique
Je me sens comme possédée et hypnotisée
J’ai l’impression d’être un esprit libre éthéré et unique
Mon âme, et mon être sont totalement électrisés

Au plus profond de cette atmosphère,
Je métamorphose mon âme en Lucifer,
Ma conscience astrale sort de cette sphère,
Et je fusionne spirituellement avec les esprits de l’air,
Je quitte désormais ma conscience matérielle qui vole dans les airs,

Cette ambiance maléfique qui m’ensorcelle,
Et où mon esprit s’envole à grande décibel,
Ne fait de moi un être plus tout à fait charnel,
Et c’est là que la dimension astrale devient belle…

J’ai décidé de me laisser totalement subjuguée et emportée,
Dans un monde virtuel, voire même spirituel où règne la sérénité,
Pour planer inlassablement aux vibrations psychédéliques,
De l’univers merveilleux de la musique électronique.

Alva Mareva-2006

Note : un jour, alors que je m’étais disputée avec ma mère, qui était bipolaire et ne cessait de me harceler quotidiennement pour se défouler sur moi, alors que je me sentais injustement punie, je me réfugie dans ma chambre, puis je m’allonge dans mon lit, j’avais 15 ans, et je décidais alors d’écouter une cassette (avant la sortie des CD), qu’une copine de classe m’avait prêtée le jour même, un des morceaux contenus dans la cassette m’a littéralement mise en « trance » et m’a permis d’oublier cette réalité insupportable que je vivais avec une mère malade… Aussi j’ai pu libérer ma haine et ma colère! C’est sûrement pour ça que nous les ravers, et drogués, sommes finalement plus zen et moins malades que la plupart ds gens clean, car eux ne parviennent pas à lâcher prise! Or ce genre de soirée et de musique, nous permettent d’oublier nos préjugés, notre conscience, et éveille notre inconscient… Déjà la musique répétitive, amène en transe (c’est pourquoi les peuples autochtones écoutent des tambours en permanence sous forme de rythmes répétitifs et parfois décalés afin justement de lâcher leur esprit!), alors avec la MDAM, cela favorisait encore plus la demi conscience!  De fait, au final, nous libérions le stress de la semaine, nos pulsions refoulés grâce au fait que notre inconscient libéraient une partie de nos angoisses).

Avant cela j’écoutais la New Beat  , (une musique cool mais moins peace et bien moins planante)un mouvement qui est resté peu de temps à cause de son image sulfureuse (dont le symbole smylet représentait la drogue), et qui fut ensuite plus ou moins remplacée par la space, puis par la techno, qui dans les années 90, se partageaient en trance, techno et hardcore, le tout était souvent nommé « rave » sur les pochettes des cassettes de l’époque, par la suite, lorsque je découvris les vraies raves underground, je n’écoutais que les cassettes non commerciales diffusées par les dJ en soirées, rarement vendues. Mais comme je suis devenue une habituée de la scène techno rave de l’époque à Genève, j’eus la chance ensuite de rencontrer des DJ qui tenaient des labels et m’offraient régulièrement leur propre cassettes (ou se trouvait leur disques vinyles mixés) et parfois celles de leur pot DJ, à l’époque; le Roi DJ trance en Suisse était Willow (Swen Vath en Allemagne), et j’avais ses meilleures cassettes à l’âge de 17 ans déjà, la willow 17, 17 et 18… de la première série, qui comportait les meilleurs morceaux de l’époque, mais diffusés uniquement dans les raves non commerciales, par la suite, en 2005, des labels commerciaux ont sortis des cd avec mélangeant vulgairement de la danse commerciale et des morceaux de trance classique mélodieuses, tristes et mélancoliques, qui n’avaient pas leur place là)!

********************************************

Découvrez ci dessous les plus populaires, que tous les authentiques ravers des années 1995-2005 connaissent inévitablement..

Dans ce genre de party, inutile de venir avec des amis, car nous étions tous une famille!! Et malgré que nous dansions seuls, nous étions tous des électrons libres en symbiose!

Hélas, par la suite, des gens se sont incrustés dans nos soirées et ont apporté leur esprit non pacifiste, non authentique, juste pour profiter des belles raveuses droguées, ou pour se droguer pour le fun, et non pour faire voyager leur esprit, qui était de base « spirituel » et en alliance avec cette drogue pacifiste qu’est la MDMA, les meilleures XTC de l’époque était les californiennes et snoball blanche et rose, et les carrés blancs!bRien à voir avec les extas de maintenant. Sur Netflix, il y a un reportage sur une femme qui enquête sur le marché de la drogue, et on y découvre que la MDMA soigne des troubles psychologiques inconscients… Dès son interdiction, les médecins qui l’utilisaient pour soigner leurs patients, ont dû arrêter, alors qu’ils avaient aidé de nombreux patients, ceci a été prouvés… Et depuis, les chimistes n’ont pas pu continuer leur études sur les effets positifs de cette drogue.. Alors pure.. Je parle pas d’exta coupées à la strychnine, au LSD, etc.

Notez que les soldats nazis étaient sou MDMA. Le médecin d’Hilter a meme créé un cocktail à base d’amphétamine par injection par Hitler.. De fait, quand les néo nazi disent que les nazi étaient contre la drogue, c’est faux!! Ils sont incultes!! La plupart tapaient de la coke et amphet…

Toute façon j’ai étudié la toxicologie, et finalement les produits les plus nocifs sont légaux : alcool qui engendrent bien plus de morts, diazépam, benzo, contenus dans les médocs de type anxiolytique.

De même, la plupart des overdose engendrées par les shoots, sont- dues à des coupes nocives et non à la drogue elle-même.

Que pensez-vous de cet article?
  • Génial (2)
  • intéressant (1)
  • utile (1)
  • ennuyeux (0)
  • inutile (0)
Translate »